Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2007

NICO ROSBERG JOUE ENCORE A DOMICILE

medium_VIGNETTE_NICO_ROSBERG.19.jpgNé d’un père finlandais et d’une mère allemande, Nico Rosberg joue encore à domicile au Ring

Sans doute Nico se sent-il moins chez lui au Nürburgring qu’à Monaco où il réside depuis son enfance. Mais comme il est de nationalité allemande et parle couramment la langue de nos voisins d’Outre-Rhin, comme quatre autres d’ailleurs, il dispute tout de même son Grand-Prix national ce week-end.

Le Nürburgring réussira-t-il au sympathique et très performant Nico Rosberg ? A la troisième séance d’essais libres, Nico a réussi un fantastique sixième temps. En qualifications, il termine onzième, à la porte de la Q3.

« Nous ne sommes tout simplement pas assez performants par rapport aux autres, commentait hier le Champion de GP2 2005. Nous progressons, mais eux-aussi. »

Difficile en effet de revenir sur Renault et BMW, sans même parler bien sûr de McLaren et de Ferrari.

Nico mérite un matériel qui lui permette de se battre tout en haut de la grille. Son patron Franck Williams, souvent avare de compliments, n’affirme-t-il pas qu’il est aussi bon qu’Hamilton ? Williams réussira-t-il à lui fournir cette voiture l’année prochaine ? S’il n’en est pas convaincu, Nico s’orientera-t-il vers une autre écurie ?

Il n’est pas interdit de penser que la place de Fisichella chez Renault serait bien exploitée par Nico. Mais n’est-elle pas déjà promise à Alonso dont tous les commentateurs soulignent les relations difficiles avec McLaren. « La tension est telle aujourd’hui entre McLaren et lui, qu’on devine le double champion du monde au bord de la rupture », écrivait Anne Giuntini dans L’Équipe d’hier. « Mais l’Espagnol a de plus en plus de mal à cacher son irritation. Son mal être même », confirme Jérôme Bourret dans le même titre aujourd’hui. Le cherche-t-il seulement ?

Nico Rosberg chez McLaren, cela paraît difficile. Si Alonso s’en va, il serait imprudent de la part de Ron Dennis de mettre un autre jeune loup en concurrence avec son pilote fétiche. Chez BMW aussi. Le duo Heidfeld – Kubica semble renouvelé. Normal d’ailleurs, les deux pilotes donnent toute satisfaction.

Ceci dit, les voies de la F1 sont impénétrables, comme celles du Seigneur…

Apprécié au sein de son team, une équipe avec laquelle son père conquit son titre de champion du monde en 2002, on devine Nico heureux de courir chez Williams. Le Germano-finlandais n’est pas une pleureuse. Son tempérament enthousiaste et son sens des responsabilités vis à vis de son team lui interdisent de se plaindre. Tout au plus constate-t-il, comme son patron lui-même, que la Williams n’est pas une des meilleures monoplaces du plateau.

Cela ne l’empêchera pas de tout donner lors de chaque Grand-Prix pour, comme il l’a dit lui-même l’année dernière, terminer chaque tour de qualif et de course en se disant « qu’avec cette voiture, personne au monde n’aurait pu faire mieux ».

Nico dans les points demain au Nürburgring ? C’est très possible compte tenu du talent et de la détermination absolue du jeune pilote Williams.
_
La F1 nous offre parfois des scénarios pleins de suspense. Les enjeux financiers comme les stratégies d’investissement les plus sauvages y jouent un rôle considérable.

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

16:19 | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Commentaires

Voir Nico courir en F1, c'est déjà énorme. Lire des commentaires comme quoi il serait aussi bon qu'Hamilton, c'est encore mieux!
Ce serait formidable de le voir courir chez Renault! Il aurait une bien meilleure monoplace, une écurie francaise et j'espere le talentueux Flavio à ses côtés! Mais Nelson Piquet JR n'est-il pas plus ou moins sur le coup? Mystère! Comme tu l'as dit, les voies de la F1 sont impénétrables! En tout cas, Renault me semble LA team la plus problable pour Nico pour avoir un meilleur baquet et en plus se sentirait-il plus " chez lui" dans une écurie française? Car c'est vrai, Nico est d'origine Germano-finlandaise mais il a tout d'un bon " Français monégasque" comme je dis car Monaco, pour moi, c'est comme si c'etait la France. Y'a pas beaucoup de différence ( sauf les moyens des habitants, certes et vive S.A.S Albert 2!!)
Je le sens très français.
En attendant les réponses, le Grand Prix s'annonce sympa avec une 11ème place sur le départ, c'est pas si mal mais ca n'a pas l'air d'être son circuit favori même si on est en Allemagne. Et puis, demain: Hamilton ou pas??? J'espère que oui.

Écrit par : mimi24 ou emylie | 21/07/2007

nico à sa place dans une écurie comme ferrari ou bmw, je ne vois pas pourquoi il resterait plus longtemps dans une écurie qui n'est pas à la hauteur de son talent.

il est bien plus fort que certains pilotes de la ttrempe de fisico par exemple, ce qui lui porte préjudice c'est la fiabilité.

Écrit par : Children of raïkko | 30/07/2007

Sur le sujet "la revanche de Kimi".Quand Kimi glisse sur la plaque d'huile.Ce qui est marrant,c'est que Michael est rusé.Si ça aurait été Fernando,Ce serait "Alonso le chanceux".Nico Rosberg n'est qu'un bon pilote sans plus.en plus il est surmelonné.Quand on entend ces déclarations c'est effrayant(à côté de lui Alonso c'est un ange).La subjéctivité que tu cultives fait succés dans ton blog.la preuve,il n y a jamais plus de 5 commentaires à chacun de tes sujets...

Écrit par : Kimi | 31/07/2007

Mon blog n’est pas généraliste mais consacré aux thèmes qui figurent sous la photo de la Corvette bleue en haut de la page d’accueil. Il ne traite pas que de F1, loin s’en faut.

Tu conviendras j’espère que le choix de sa ligne rédactionnelle m’appartient. Tu peux, si tu le désires, ouvrir un blog chez l’hébergeur de ton choix pour crier ton amour d’Alonso dont je maintiens qu’il est un pilote incroyablement chanceux. Je ne me suis pas interrogé sur son truc en cherchant la source du sort favorable qui le sert dans de prétendus artifices tels que patte de lapin, volant en forme de fer à cheval, trèfle à quatre feuilles ou incantations. Je l’ai démontré par de simples données mathématiques et une définition issue du Petit Robert.

Parmi la chance inouïe d’Alonso figure en France le fait d’être quasi assimilé à un pilote national en l’absence de Français en F1. Un statut dû à son passage chez Renault et entretenu par la rumeur de son retour chez le constructeur au losange. Je ne suis pas le seul à être convaincu de ce transfert. Jean-Louis Moncet en est aussi convaincu. Il n’est tout de même pas le moindre des commentateurs de la F1 !

Sur tous les forums et tous les commentaires de blogs, le pilote qui donne lieu aux commentaires et empoignades les plus chauds, c’est Alonso. Certains de ses supporters font régner la terreur sur ces supports en stigmatisant systématiquement tous ceux qui osent douter de la prétendue supériorité de leur Dieu. Et bien sûr, ils s’en prennent aux autres pilotes, qui n’ont droit qu’au rôle de simples faire-valoir de leur idole devant qui toute la galaxie F1 devrait s’agenouiller. Car bien sûr, nul ne doit exprimer autre chose que leur croyance religieuse : Alonso est plus que le Messie, il est Dieu redescendu sur terre.

Pourtant, Alonso est aussi un personnage très controversé à cause de sa personnalité et du sentiment confus qu’inspirent ses titres acquis dans un contexte où le sort frappa sévèrement ses adversaires. AUTOhebdo, magazine qu’on ne peut suspecter « d’anti-Alonsisme », ne titra-t-il pas un de ses articles « Ses fans le détestent » après le premier Grand-Prix de la saison ? Car même à un club de supporters qui parcouraient 20.000 kilomètres aller-retour pour le voir courir, le pilote espagnol n’accepta pas de signer quelques autographes.

Concernant Nico Rosberg, je formulerai trois observations à tes commentaires :
- son patron Franck Williams, avare de commentaires sur ses pilotes, affirme qu’il est aussi bon qu’Hamilton ; il est le mieux à même de le juger et n’a pas vraiment intérêt à l’inciter à augmenter ses prétentions salariales. Peut-être est-ce d’ailleurs une raison pour certains de le dénigrer car il sera un rival de plus pour Alonso dès qu’il disposera d’une bonne monoplace ;
- concernant ses performances, je ne vais pas détailler sa carrière, mais je t’invite à lire mes posts sur lui. Tu ne trouves pas que ses performances au volant de la modeste Williams sont remarquables ?
- enfin, Nico est un garçon bien élevé et courtois. Je n’ai jamais relevé une déclaration contestable ni discourtoise de sa part. Il s’exprime posément (en 5 langues), sait sourire, ce qui fait tout de même partie du métier de pilote, utilise l’humour et l’auto-dérision, et respecte ses adversaires comme le prouvent ses déclarations sur Lewis.

Écrit par : Thierry | 01/08/2007

J'apprécie Fernando,mais je n'en suis pas fan.Je l'ai déjà dit précedemment.Mes préférés sont les pilotes Ferrari.Fernando doit arriver en 5 dans mon"classement de coeur".Tout simplement,je le defend parce-que je l'aime bien,et je trouve que tes propos envers lui sont très orientés,et montre que tu détestes Fernando(ce qui n'est peut-être pas le cas...).Dans ce cas précis,on peut avoir des doutes sur ton objectivité,c'est tout.Si tu t'en rapelles,Fernando a eu beaucoup de malchance en 2003 et 2004.cette année il a zéro chance(comme quoi ça passe...pas pour Kimi malheureusement).Je te trouve très sévere,car mettre Alonso au niveau de Webber,kovalainen,coulthard en le qualifiant de "bon" pilote est assez surprenant.Je le répète je ne suis pas fan de Fernando et tu remarqueras que contrairement à pas mal de ses fans,je ne sombre pas dans l'agréssivité,en crachant plein de haine à ses détracteurs.Concernant Rosberg,tu as ton avis,j'ai le mien.Un jeune sur un autre blog avait voulu aborder Nico à monza en 2005,il
avait 14 ans,et Nico n'était qu'en GP2.
En retour il s'était pris un "dégages petit".Concernant ses performances sur la Williams c'est vrai qu'il fait de belles choses cette année,a la même manière que Fisichella à son époque.Ce que je veux dire c'est que piloter dans une équipe de seconde zone(Williams en est une maintenant) et dans un Top Team ce n'est pas pareil.Nico est peut-être un futur grand,je l'éspère pour lui en tout cas,même si pour l'instant je demande à en voir plus.Cette année j'éspère que Kimi aura le titre parce-que c'est le meilleur tout simplement.Pourquoi je l'aime autant?Parce-que un tel niveau de pilotage est fabuleux,je le placais même au-dessus de Schumacher dans ce domaine... Je pense qu'il ne sera pas désigner N°1,car l'époque Michael est révolue,et c'est tant mieux comme ça,car je ne suis pas pour ce genre de choses qui nuisent à la compétition."Je ne serais plus jamais n°2",voila ce que Massa a dit au début de saison...Et il a bien raison.Il a peut-être du caractère,mais tout ce qu'il dit est sensé et réfléchi.Il a un comportement exemplaire,aussi bien sur la piste qu'en dehors,c 'est pourquoi je l'adore.Il a progréssé sans faire de bruit,et pour devenir ce qui l'est aujourd'hui.Dommage qu'il se crispe sous piste humide ou quand il est dans le peloton,même si ça à l'air d'aller un peu mieux.Signe que le travail paie toujours,éspérons qu'il sera récompensé,même si avoir Kimi à ses côtés c'est pas facile. Allez,sans rancune...

Écrit par : Kimi | 02/08/2007

Je suis effectivement sévère avec Alonso, sans pour autant le détester. Par contre, beaucoup de ses fans jouent littéralement les Ayatollahs sur les blogs et les forums, nuisant à la liberté d’expression et mettant les autres pilotes et ceux qui les apprécient plus pas que terre.

Ce n’est pas ton cas, je le reconnais bien volontiers. Mais il m’est arrivé sur un forum d’essuyer la rage d’un participant sans même avoir évoqué Alonso au départ, simplement parce que j’avais exprimé en début de saison que Kimi allait conquérir le titre, ce qui sous-entendait par voie de conséquence qu’Alonso ne serait pas champion cette année. Ce fut suffisant pour déchaîner la fureur d’un « forumeur » qui semble vouer son existence à la gloire du pilote espagnol. Et je pourrais donner bien d‘autres exemples de discussions auxquelles je m’abstiens de participer.

Donc, même si je ne souligne que les côtés sombres d’Alonso, il ne s’agit que d’une sorte de contre-pouvoir. Un blog exprime les opinions de celui qui l’ouvre et n’est pas soumis à l’obligation déontologique d’objectivité – pour tant est qu’elle existe d’ailleurs, mais il s’agirait là d’un autre débat – d’un grand média. Lionel Froissard lui-même ne se permettrait pas dans les colonnes de Libé ce qu’il formule sur son blog. Son rédacteur en chef sauterait au plafond.

En outre, je doute en effet qu’Alonso soit plus qu’un bon pilote. Je le maintiendrai tant qu’il ne m’aura pas convaincu du contraire sur la piste . Je ne le vois pas à la hauteur d’un Schumacher, ni même d’un Jacques Villeneuve qui fut quand même à une époque le seul pilote dont le champion allemand avait peur. Ce qui se passe cette année entre Alonso et Lewis me conforte dans mon opinion. Alonso ne devance le jeune Anglais que rarement, soit grâce à des astuces de mise au point comme à Silverstone – ce qui est quand même un peu normal de la part de quelqu’un qui est en F1 depuis 7 ans – ou de circonstances très particulières comme au GP d’Europe. Rappelle toi par exemple de Stewart et de Cevert. Combien de temps a-t-il fallu à l’élève pour rattraper le maître ? Lorsque Prost se trouva confronté à Lauda en 1984, l’Autrichien remporta le titre (de très peu, ½ point, il est vrai), mais Prost avait tout de même déjà un expérience de plusieurs saisons et était passé très près d’un titre l’année précédente. Franchement, j’ai été moi-même surpris qu’Alonso ne prenne pas la mesure d’Hamilton au début de la saison. Je pensais que le jeune prodige arriverait à son niveau après la trêve estivale, mais pas aussi vite.

Mais ce qui m’insupporte le plus chez Alonso, ce n’est pas qu’il ne soit pas le meilleur pilote de F1 de tous les temps. De toute manière, personne ne pourra jamais affirmer que Fangio, Clark, Stewart, Senna ou Schumacher fut le meilleur. Les époques ne sont pas comparables, le contexte du matériel et de la concurrence fut différent. Sans oublier ceux qui perdirent la vie avant d’avoir eu le temps de conquérir un titre qui semblait à leur portée, voire promis. Je pense notamment à François Cevert, Didier Pironi, Ronnie Peterson, et j’en oublie beaucoup. Qui peut dire quelle carrière aurait effectué Jochen Rindt si Dieu lui avait prêté vie, ou encore Gilles Villeneuve, et bien sûr Ayrton Senna ? Et j’oublie beaucoup de grands pilotes qui ne disposèrent pas de la bonne voiture au bon moment ou/et furent accidentés trop tôt.

J’apprécie beaucoup des pilotes qui n’ont rien prouvé en F1, comme Bepe Gabbiani, Gérard Larrousse, Volker Weidler (seulement un ou deux GP chacun pour les deux derniers) à cause de leurs qualités humaines. J’aime bien Massa malgré ses limites (ce blocage sous la pluie, c’est vraiment dommage …), Button (quel dommage qu’il se démotive quand l’auto ne répond pas à ses attentes).

Or, au niveau humain, franchement, Alonso me gêne. Ses attitudes de super-star capricieuse sont insupportables. Elles expriment un manque de respect de l’adversaire. Lorsque début 2006, Alonso affirme qu’il veut conquérir le titre conte Schumacher, il entend faire comprendre qu’il méprise Kimi. Bon, il en faut plus pour déstabiliser Iceman. Mais c’est tout de même choquant. Si je l’avais comme client en communication, je lui dirais « inspire toi de ton compatriote Rafaël Nadal, une teigne sur le terrain, mais un gentleman qui n’oublie jamais de rendre hommage à ses adversaires, qu’il s’agisse du Numéro 1 mondial Roger Federer, ou d’un joueur beaucoup moins bien classé que lui. Pense à te montrer disponible et souriant avec les journalistes et les supporters. Montre toi bien élevé. Adopte a vraie « classe.-attitude » comme Rafa. Tout le monde t’aimera davantage, même quand tu n’es pas devant. Et là, tu seras symaphique, les jours de victoire comme les soirs de défaite. Les gens suivront tes duels avec Lewis, Klmi, Felipe et les autres très différemment. Evite des gestes de colère comme à Indianapolis, montre ta joie à ton boss quand tu gagnes (c'est aussi grâce à l'équipe qu'il gère, donc un peu grâce à lui que tu gagnes), ce qui évitera qu'il ait envie de favoriser ton équipier parce que tu l'énerves. Si tu es mécontent du comportement d'un autre pilote, ne gâche pas poUr autant la cérémonie du podium. Tu es un des 4 pilotes les plus en vue de la F1, comporte toi en conséquence car tu fais partie des représentants d'un sport auquel tu donnes certes toute ton énergie, mais dont tu reçois aussi le fruit de tes efforts et la faculté de vivre pleinement ta passion. Accepte aussi les contariétés. La bagarre avec Massa sur la piste fut musclée. Et alors. Tu l'as doublé, non ? En tant que vainqueur, tu n'as pas le droit de pleurer. Et si tu agis comme je te conseille, même ceux qui doutent de toi apprendront à t'estimer à défaut de t'aimer. Tu y gagneras encore en valeur marchande. »

Concernant Nico, je n’ai pas connaissance de l’incident que tu évoques avec un jeune supporter. Par contre, je me souviens du test effectué l’an dernier à Monza par AUTOhebdo. Pendant ce week-end, le magazine envoya un jeune espion de 11 ans qui parlait plusieurs langues demander un autographe à tous les pilotes qui arrivaient dans le paddock. Le plus désagréable fut Alonso qui ne lui décrocha pas une parole. Nico se montra très courtois et discuta très gentiment avec en lui en l’invitant à le suivre jusqu’au stand. Et le plus sympa fut Kimi, pourtant réputé froid. Le Finlandais prit le temps de s’arrêter discuter avec le jeune fan, de lui demander où il habitait, de prêter attention à celui qui s’intéressait à lui.

Sans rancune, oui bien sûr.

Écrit par : Thierry | 02/08/2007

Concernant le retour "probable" de Alonso chez renault.Jean-louis Moncet l'a évoqué comme possibilité,jamais il s'en est dit convaincu.Forza kimi et Felipe!

Écrit par : Tony | 02/08/2007

Concernant le retour "probable" d'Alonso chez Renault?Jean-louis l'a évoqué comme possibilité,jamais il s'en est dit convaincu.Forza Kimi et Felipe!

Écrit par : Kimi | 02/08/2007

Oui, Forza Kimi et Felipe, et j'ajouterai pour ma part Forza Nico, Jenson, Nick et Lewis ...

J'ai lu quelque part qu'il risquait de pleuvoir en Hongrie dimanche. Espérons que si la piste est humide, ce sera de manière prévisible et pas une pluie d'orage qui fausse le jeu.

Si j'étais team manager, j'essaierais de m'adjoindre les services d'un skipper les jours de GP où la pluie menace. Les coureurs au large sentent le vent et les nuages de manière plus précise encore que les météorologues. Je suis convaincu qu'un gars comme Laurent Bourgnon, Olivier de Kersauson, ou Marc Guillemot pour ne citer qu'eux, rendrait de sacrés services à une écurie.

Ma remarque vaut aussi pour les filles telles que Florence Arthaud, Ellen Mac Arthur et Karine Fauconnier (et toutes les autres femmes coureurs au large) bien sûr.

Écrit par : Thierry | 02/08/2007

Oui,j'étais au courant de l'histoire avec le gamin de 11 ans parlant plusieurs lanques.c'est vrai que Nico est souvent très sympa,Kimi aussi malgré l'image "de glace" qu'il peut donner.Dans la vie Kimi semble être un type gentil et ouvert,soit l'opposé de l'image qu'il donne en F1.Pour ma part,j'aimerais tellement que Fernando soit plus sympa,en comparaison du comportement peu charitable qui l'a actuellement.C'est vrai que "dans l'action"son caractère est semblable à Nadal,mais une fois en dehors,Rafa est toujours respectueux,même après une défaite(c'est rare!).Par simple curiosité,en plus de l'allemand,anglais,français et italien quelle est la cinquième langue que parle Nico?Je me suis toujours posé la question.

Écrit par : Kimi | 03/08/2007

"Fangio,clark,senna et schumacher"j'ajouterais Prost.

Écrit par : Kimi | 03/08/2007

A la première question :
- le finnois, comme son papa Keke ;

A la seconde :
- oui Prost, Piquet, Stewart … J’ai écrit rapidement les noms qui me venaient en tête sans que ce soit limitatif.

C’est sûr que si Fernando Alonso se comportait comme Rafaël Nadal, je le trouverais vite sympathique.

A titre d’exemple, j’ai beaucoup apprécié le discours de Rafa après sa victoire à Roland Garros cette année. L’allusion à la déception que ressentait Roger était très élégante. Tout comme l’ensemble de ses commentaires sur le joueur suisse qui est son principal rival sur le circuit.

Écrit par : Thierry | 03/08/2007

Justement,dans un numero de f1 racing de 2005,j'ai lu qu'il ne parlait pas un mot de finnois.sinon,effectivement je l'aurais envisagé comme possibilité.Keke est né en suède,et Rosberg sonne plus suédois que finnois,cherchez l'erreur...

Écrit par : Kimi | 03/08/2007

Ah ?

J'avais lu l'info sur un forum. Elle me paraissait logique.

Mais F1 RACING est sûrement mieux informé. Ils sont à la source de l'info. Le même forum précisait qu'il parlait quelques mots d'espagnol. Donc, c'est peut-être l'espagnol la cinquième langue qu'il parle ?

Le site de Nico pourra sans doute apporter la réponse. Mais pour l'heure, la page d'accueil annonce une nouvelle version bientôt.

Si d'autres supporters connaissent cette réponse, leurs précisions seront les bienvenues.

Écrit par : Thierry | 04/08/2007

Moi je sais! il apprend l'espagnol!
T'as raison Thierry!
Il en a du courage, car parler autant de langues c du boulot ou alors il adore ca. Moi perso le francais me suffit mais bon je me defend en Anglais et j'ai des bases d'espagnol ( que j'ai jamais parlé ;))
Allez voir sur attwilliams.com

Écrit par : mimi24 | 04/08/2007

Les commentaires sont fermés.