Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2007

COURSE AUTO ET COURSE AU LARGE

medium_ALAIN_COLAS.jpgAlain Colas parrain d’un pilote automobile

1978, un vent d’aventure souffle sur notre société. Le Rallye-Raid Paris-Dakar et la Route du Rhum voient successivement le jour à quelques mois d’intervalle. Leurs promoteurs, Thierry Sabine et Michel Etevenon, apportent un rêve à un public amateur d’horizons lointains.

Parmi les favoris de la Route du Rhum, Alain Colas.

Mi-octobre, à quelques jours du départ de la Transat française, Alain assiste au Volant ACO. Il s’agit de la Finale d’une école de pilotage, dont l’enjeu consiste en la mise à disposition d’une monoplace de Formule Renault et d’un budget pour le Championnat de France de cette discipline. Le rendez-vous des aspirants à la F1.

Cette année-là, Alain fait partie du jury de l’École de pilotage du Mans en compagnie de personnalités du monde de la compétition automobile telles que Guy Ligier et Marie-Claude Beaumont. Grâce à son culot et à une prise de risque plus importante que ses concurrents, Dominique Pigeon remporte l’épreuve. Alain devient son parrain.

« J’ai été impressionné par la personnalité d’Alain, m’avouera Dominique quelques années plus tard. Lors du dîner qui suivit la finale du volant, Alain manifesta beaucoup de curiosité et d’intérêt pour la course automobile. Il m’a promis de venir me voir courir en 1979. Parallèlement, il m’a invité à venir naviguer avec lui sur Manureva. »

Contrairement à ses habitudes, Alain ne pourra malheureusement pas tenir les promesses faites à Dominique qui, ne le connaissant pourtant que pour avoir passé une journée avec lui, sera sincèrement affecté par sa disparition.
_
Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel. Des skippers apparaissent d’ailleurs dans ces scenarii :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

14:45 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.