Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2006

F1, GUEULE D'ATMOSPHERE

         La F1 fait partie intégrante de l’univers de David Sarel, le héros dont Thierry Le Bras raconte les aventures dans ses romans parus aux Éditions Astoure (cf : http://astoure.site.voila.fr ) , notamment « Circuit mortel à Lohéac » et « Faits d’enfer à Carnac ».

         Freddy Vivien, un des héros de Circuit mortel à Lohéac, fut un des pilotes de Formule 1 les plus brillants de sa génération (il est né en 1952 et remporta plusieurs titres de Champion du monde). Le lecteur observera que héros de fiction issus du Clan Vivia et pilotes réels se mêlent dans l’univers des Aventures de David Sarel. Freddy répond ici une nouvelle fois aux questions du journaliste Sébastien Ménier, un personnage qui jouera un rôle important dans les prochains épisodes des Aventures de David Sarel.

SM : A Montréal, le Canadien Gilles Villeneuve a présenté un album et un single qu’il vient d’enregistrer. Schumacher s’est permis des remarques acerbes. Qu’en penses-tu ?

FV : Gilles Villeneuve est un personnage décalé dans le milieu de la F1. Il a souvent dénigré l’atmosphère. Ceci dit, il a tout de même remporté un championnat du monde ce qui démontre qu’il n’a pas usurpé sa place dans le peloton. Si Gilles aime la musique, je ne vois vraiment pas pourquoi il ne se ferait pas plaisir en enregistrant.

La F1 symbolise l’univers du luxe, pas forcément celui de la courtoisie. Schumacher est riche et il accumule les honneurs, mais il se comporte comme un voyou sur la piste et comme un beauf à l’extérieur. Ce n’est pas un exemple, loin s’en faut. Après le sale coup qu’il a tenté à Monaco, il ferait pourtant mieux de se montrer discret. J’ai entendu ses commentaires sur Gilles Villeneuve. Il a ricané quelque chose du genre : « j’ai cru comprendre qu’il entendait se reconvertir en chanteur. Pourquoi pas ? Dans sa nouvelle carrière, il sera peut-être compétitif. » C’est ridicule et mesquin, Schumi oublie que Villeneuve l’a battu au Championnat en 1997 malgré ses coups bas. Au dernier Grand Prix de la saison, Schumacher, dominé et désespéré, avait éperonné Villeneuve comme il l’avait fait avec Damon Hill trois ans plus tôt. Mais cette fois, c’est lui qui est allé au tapis et a tout perdu dans la manœuvre.

SM : je comprends mieux la rancoeur d’un Schumacher humilié...

FV : Le soir de ce Grand Prix, son agent était désespéré. L’image de gendre idéal qu’il vantait aux sponsors et qui faisait vendre des produits dérivés était méchamment écornée. Mais les gens ont la mémoire courte. Le chiffre d’affaires de la Schumi-Connection n’a pas été durablement altéré. Et puis le prestige Ferrari aide à protéger une certaine image. Quoiqu’il arrive, Schulmi restera toujours Schumi. Excellent au volant, mais capable de disjoncter sur la piste ou verbalement dès que quelque chose ne va pas dans sa tête. Rien à voir avec des seigneurs comme Senna, Stewart, Emerson Fittipaldi, Jim Clark, Graham Hill…

SM : Crois-tu que Gilles Villeneuve puisse réussir dans la chanson ?

FV : Je ne sais pas si Gilles veut simplement se faire plaisir ou s’il entend aller plus loin dans la pratique de sa passion pour la musique. Si tel est le cas, je pense qu’il y arrivera. Un sportif de haut niveau sait aller au bout de lui-même et se battre pour réaliser ses projets. Rien n’est impossible à un champion. Regarde Yannick Noah. Certains ont ironisé quand il a commencé à chanter. Il leur a donné une bonne leçon.

15:18 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.