Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2008

C’EST SPEEDY LOEB !

medium_SEBASTIEN_LOEB_MEXIQUE_2008.jpg
38ème victoire en Mondial pour Sébastien Loeb et Daniel Elena au pays de Speedy Gonzales

Si les pilotes Ford voulaient jouer le jeu de Grosso Minetto avec la Citroën C4 de Sébastien Loeb au Rallye du Mexique, ils ont réussi leur interprétation. Malgré leurs efforts, le Champion du monde en titre leur a filé entre les griffes.

Les choses commencèrent pourtant mal pour l’équipage franco-monégasque puisqu’il fallut changer le moteur de la C4 avant le départ, ce qui priva les favoris de l’épreuve d’un shakedown disputé dans des conditions normales.

- Le fait de n’avoir pu faire qu’un seul passage au shakedown nous a empêchés de partir sur de bons acquis, confirme Seb.

Résultat, Latavala devança la C4 au terme de la première journée de course. Malgré une attaque de tous les instants, Seb perdait du terrain sur la Focus dans les parties lentes.

Le samedi, le pilote français fit modifier ses réglages de suspension. De nouveaux ressorts améliorèrent le comportement de la Citroën. Seb reprit du terrain à son rival finlandais, passa en tête et s’assura 20 secondes d’avance. Un problème de turbo frappa alors la Ford qui rétrograda au classement.

medium_SEBASTIEN_LOEB_PORTAIT_CORSE.2.jpg« En m’élançant dimanche avec une minute d’avance, je pouvais me permettre de souffler un peu, le plus dur était fait, commentait Seb. Même si je n’étais pas à l’abri d’un pépin mécanique, toujours possible évidemment, cette marge de sécurité me garantissait une marge pour doser mon pilotage en fonction des difficultés du parcours. Tout s’est bien passé. »

Sébastien Loeb pointe désormais à la seconde place du classement provisoire du championnat du monde à un point de Hirvonen et 4 points devant Latvala. Il reste naturellement le grand favori du championnat. Mais la course au titre promet d’être plus disputée que prévue. Car les pilotes Ford entendent bien assurer dignement la succession de Marcus Grönholm. Latvala s’est montré très rapide en début d’épreuve et Hirvonen est lui-aussi un pilote dangereux.

Un constat qui n’étonne pas notre Sébastien national. « J’avais raison de mettre un bémol quand c’était du tout cuit pour moi cette année, fait-il observer. Il est évident que ça ne va pas être le cas. La preuve, je dois vraiment me donner à fond pour y arriver. Ici, Latvala m’en a fait voir de toutes les couleurs en début de course. En fonction des rallyes, je m’attends à avoir quelqu’un dans les pattes à chaque fois et ce championnat, à mon avis, n’aura rien de facile. »

Seb oublia une précision dans les interviews qu’il accorda après la course avec la gentillesse, la simplicité et la disponibilité qu’on lui connaît. A la sortie de la dernière spéciale, Daniel lança-t-il son fameux « terminé pour Daniel » ou un « Ay Caramba » emprunté à Speedyy Gonzales ?

16:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.