Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2008

A1 GRAND PRIX : LE MARATHON SUD-AFRICAIN DE LOÏC DUVAL

medium_LOIC_A_DURBAN.jpg
Retenu par ses obligations au Japon où il court pour l’équipe Nakajima Racing, Loïc Duval a mis le pied sur le territoire sud-africain après un périple de 14.000 kilomètres en avion deux heures seulement avant le début des essais libres du samedi 23 février dernier.

Ses équipiers du Team France, Jonathan Cochet et Nicolas Prost, s’étaient chargés la veille de la mise au point de sa monoplace
.


Durban est un circuit en ville. Sur de telles pistes encore plus que sur des circuits conventionnels, il est important de beaucoup tourner en essais pour prendre confiance et claquer des temps.

Une nouvelle fois, Loïc Duval étala son talent exceptionnel. Il se classa troisième de cette séance d’essais libres alors qu’il effectuait ses premiers tours de roues sur ce tracé cette année. Du grand art. Mais ce n’est pas pour rien que ce garçon fut Champion de France Formule Campus et de Formule Renault avant de s’exiler – provisoirement espère-t-on – au Japon.

Loïc allait-il rééditer son exploit d’Eastern Creek, hisser la France sur la première marche du podium et l’installer seule en tête du championnat ? A cet instant précis, tous les espoirs étaient permis. A juste titre.

Hélas, des aléas, des grains de sable, dérèglent parfois les plus belles mécaniques. Lors de la qualification de la course sprint, un drapeau rouge puis un drapeau jaune gênèrent la progression de Loïc qui ne réalisa que le 17ème temps. Des problèmes que le Team France décida d’éviter à tout prix en envoyant le Français en piste dès le tout début de la qualification de la Feature Race. Loïc se qualifia sur la quatrième ligne.

Malgré une attaque de tous les instants et sept places remontées dans la course sprint, Loïc ne marqua pas de point lors de cette première manche. Difficile de s’élancer loin dans le peloton derrière des concurrents plus lents sur un circuit en ville. Il en fallait plus pour décourager le jeune Chartrain qui s’élança dans la course longue le couteau entre les dents, bien décidé à arracher de gros points.

medium_MONOPLACE_A1_GP_LOIC_DUVAL.jpgPour la stratégie, Loïc put compter sur l’expérience d’Olivier Panis, directeur sportif de l’équipe. « Nous voulions limiter la casse, explique l’ancien pilote de Formule 1. Nous avons fait mieux que cela en montant sur le podium pour rester à la deuxième place du championnat. L’équipe a fait un formidable travail. »

Loïc se plaça au quatrième rang à la mi-course. Puis aidé par sa stratégie de ravitaillements décalés, il pointait au troisième rang après son deuxième arrêt. L’objectif podium prenait forme.

En fin de course, Robert Wickens, alors deuxième, partait à la faute. Loïc en profitait pour gagner une place.

« Le week-end se termine mieux qu’il a commencé, conclut Loïc Duval. Dans la seconde course, une attaque permanente et une stratégie parfaite nous ont permis de monter sur le podium Je rends le volant du A1 Team France avec le sentiment du devoir accompli, et j’espère que l’équipe pourra décrocher le titre en fin de saison. Elle le mérite. »

Le Team France pointe désormais à la seconde place du classement général, derrière la Suisse et devant la Nouvelle-Zélande. Il reste trois manches. Loïc Duval ne pourra malheureusement plus y plaider la cause de la France. D’autres « clients » l’attendent sur les pistes nippones où nous continuerons à le suivre.
_____
Pour tout savoir sur Loïc Duval, visitez :
http://www.loicduval.com/home.htm

Un site très complet, agrémenté de nombreuses photos et d’un graphisme agréable.

Loïc Duval en F1 ? C’est que lui souhaitent tous ses supporters. Et si ce bonheur lui arrivait dès 2009 ? Pour ma part, je n’ai pas hésité à l’imaginer dans un scénario que vous découvrirez sur :
http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2008/01/07/co...
______
Le monde de la course automobile offre parfois des scénarios pleins de suspense.

Vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- d’autres dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

18:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.