Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2007

ALONSO CHEZ LE JUGE

medium_BALANCE_JUSTICE.2.jpgLe pilote espagnol a passé deux heures et demie dans le bureau de Giuseppe Tibis, le magistrat italien chargé de l’instruction de l’affaire d’espionnage au préjudice de Ferrari

La procédure pénale italienne ne correspond pas tout à fait à la procédure française. C’est donc un procureur et non un juge d’instruction qui a interrogé le pilote McLaren qui, pour l’heure en tout cas, n’est entendu que comme « témoin informé » des faits.


Rien n’a filtré des échanges entre le procureur et le pilote. Pour l’AFP, « le pilote a, selon "toute probabilité", été interrogé sur ses échanges de mails avec le pilote Pedro de la Rosa, qui ont été déterminants dans la décision d'exclure McLaren du Championnat constructeurs pour espionnage, selon l'Ansa. »

Nous l’avions annoncé dès le mois de septembre, le Conseil mondial ne s’est prononcé que sur l’aspect sportif de l’affaire. La FIA ne dispose d’aucun pouvoir quant aux procédures pénales et civiles susceptibles d’être engagées dans les pays où se sont déroulés les faits, notamment l’Italie et l’Angleterre, mais aussi éventuellement des pays où les informations obtenues frauduleusement ont été exploitées :
http://circuitmortel.hautetfort.com/archive/2007/09/18/pour-comprendre-la-décision-du-conseil-mondial.html

Les justices pénales et civiles des pays concernés mettront beaucoup plus de temps à se prononcer que la FIA. C’est normal car une bonne instruction nécessite une enquête très sérieuse et détaillée sur les événements. Il s’agit d’affaires complexes. Dans de telles circonstances, des instruction de deux ou trois ans ne sont pas inenvisageables. Pas par souci d’étouffer l’affaire, mais au contraire pour que les magistrats la jugent en toute connaissance de cause et que l’ensemble des éléments de nature à éclairer les juges aient été découverts.

Naturellement, les personnes poursuivies comme les parties civiles auront accès au dossier, ce qui leur permettra de fournir toutes explications et observations de nature à éclairer les juges.
____

Du 8 au 12 octobre en France, c’est la semaine des avocats et du droit.

Vous aimez à la fois les arcanes des affaires judiciaires et les émotions que procure la course automobile ? Vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

13:50 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.