Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2007

Yoann Bonato récidive en Allemagne

medium_YOANN_BONATO_6.3.jpg
Yoann Bonato enlève le Citroën C2 Junior Expérience pour la seconde fois consécutive après son succès finlandais deux semaines plus tôt

Constamment leader, meilleur performer et finalement vainqueur avec plus de quatre minutes d’avance sur l’Irlandais Gallagher, le jeune isérois a de nouveau très favorablement impressionné les observateurs. La performance vaut cette fois-ci au pilote de la Citroën C2 R2 préparée par PH Sport et chaussée par BFGoodrich d’accrocher deux points dans le cadre du Championnat Junior de la FIA.

15 jours après la Finlande, vous signez une nouvelle victoire en catégorie R2. Vous semblez avoir employé la même tactique pour parvenir à vos fins, à savoir prendre les commandes d’entrée, puis gérer votre capital…
« Oui, de toute façon, il fallait attaquer d’entrée pour prendre une petite marge d’avance et… marquer un peu les esprits. Malgré tout, nos adversaires, le Luxembourgeois Schammel surtout, nous ont contraints à garder un rythme soutenu lors de la deuxième étape, la plus longue et pour moi la plus difficile du rallye. Et puis, nous n’étions pas ici non plus pour assurer constamment ! Dès lors où Schammel a perdu pas mal de temps dans une petite sortie de route samedi, nous avons pu commencer à gérer… Finalement, ce n’est peut être pas la situation idéale car on perd en concentration… En faisant vraiment très, très attention et sans rouler hyper vite, nous avons crevé dans la dernière spéciale après avoir heurté un petit muret. Nous la terminons sur la jante et après avoir perdu deux bonnes minutes… Heureusement que nous avions fait le nécessaire avant pour emporter le C2 Junior Expérience et marquer les points de la 7ème place en Championnat Junior ! »

A-t-il été plus facile pour vous de l’emporter sur l’asphalte, une surface que vous maîtrisez davantage, que sur la terre ? Et comment votre C2 s’est-elle comportée sur ce terrain ?
« Non, curieusement et alors que je n’avais pas roulé depuis un paquet de temps sur la terre, c’est en Finlande que j’ai eu le plus de facilité à être devant ! Je ne sais d’ailleurs pas vraiment expliquer pourquoi… Nous étions même relativement plus proches en temps des Super 1600 en Allemagne ! Dans tous les cas, on s’est fait très plaisir sur ces deux rallyes avec cette C2 R2 qui est vraiment une auto sympathique à piloter ! Notamment sur l’asphalte, même si son train arrière est un poil… joueur. »

Qu’est ce qui vous a le plus marqué en Allemagne et quel bilan tirez-vous des deux rallyes que vous venez d’accomplir ?
« Le profil de l’Allemagne n’est pas vraiment celui que je préfère. A mon goût, il y a vraiment beaucoup trop de carrefours… Cela amoindrit un peu le plaisir du pilotage. Franchement, je préfère les rallyes où le parcours est plus rapide avec des virages ‘naturels’, des enchaînements, des appuis… Vous voyez, quelque chose dans le genre de l’Espagne ou de la Corse (rires)… Sur l’ensemble des deux épreuves, ce qui prédomine, c’est d’abord le plaisir de rouler à ce niveau de la compétition et l’expérience que nous avons pu acquérir grâce à PH Sport, BFGoodrich et la FFSA ! Sportivement, je pense que nous ne nous en sommes pas trop mal sortis… En tous les cas, nous nous sommes appliqués à faire du mieux que nous pouvions. Beaucoup d’observateurs que nous avons croisés en Finlande et en Allemagne, nous ont dit que c’était bien. C’est plutôt encourageant et motivant. »

Comment envisagez-vous la suite de votre saison 2007 ?
« La suite pour nous, c’est maintenant la Suzuki Rally Cup FFSA à laquelle nous participons cette année et dont le programme est calqué sur celui du Championnat de France des Rallyes. Pour le reste, nous restons bien sûr ouverts à tout… »

Communiqué de presse FFSA
_
Pour tout savoir sur Yoann Bonato et Benjamin Boulloud, rendez sur leur site :
http://perso.orange.fr/yoann.bonato/accueil.htm __

La course automobile nous offre parfois des scénarii pleins de suspense. Les enjeux financiers comme les stratégies d’investissement les plus sauvages y jouent un rôle considérable.

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

12:35 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.