Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2007

GANG DE REQUINS PILOTES

medium_VIGNETTE_NICO_ROSBERG.22.jpgBientôt une nouvelle donne en F1 et un peu d’humour en cette période estivale

Tous les pilotes disposeront bientôt de la même voiture. Elles seront tirées au sort puis peintes aux couleurs de chaque écurie.

Ces garçons vont se déchiqueter sur les pistes et dans la presse. Une bande de requins voraces, prêts à tout pour gagner. Leurs fans respectifs se battront avec plus de férocité que des Hooligans sur des blogs et des forums sanglants.

Eux, c’est gang de pilotes ! Leurs noms évoquent leurs personnalités, parfois lumineuses, parfois très sombres.

Par ordre de préférences, les miennes bien sûr, j’annoncerai :


- Coco Hollywood :
Roi du dépassement, agressif à souhait, enthousiaste à l’idée d’en découdre. Un mec sympa, mais attention, sur la piste, il se transforme en tigre sanguinaire prêt à bouffer tous ceux qui ont le malheur de se trouver devant lui.

- Kiki la poisse :
Le meilleur coup de volant du plateau, mais son chat noir l’affectionne et il n’a pas le cœur de le laisser seul à la maison les week-ends de course. Du coup, il collectionne les injustices. Il semble toutefois que les choses s’arrangent car Kiki aurait trouvé quelqu’un de sûr qui soigne son mistigri les jours de Grands Prix.

- Nicky le discret :
Un très bon pilote. Du poil au menton mais pas dans la main. Il est capable de doubler les plus méchants, mais il reste trop souvent dans son coin sans rien dire.

- Jamy le British :
Le flegme britannique incarné. Un super succès auprès des filles. Mais attention, cet homme est dangereux. Il sait mordre et gagner.

- Pépé le Massa :
Surprenant d’aisance parfois, mais ce garçon n’aime pas se mouiller et sombre trop souvent sur piste humide. Dangereux tout de même car il bénéficie de gros appuis et se réveille quand le soleil vert et jaune darde ses rayons.

- Nono le Vigneron :
Look surprenant, tignasse ébouriffée, Nono connaît toutes les astuces du métier. C’est un pilote redoutable sous ses airs d’original dilettante. Et comme le bon vin, Nono bonifie en vieillissant.

- Seb le Ricain :
Aux States, il a tout gagé. En endurance, il s’est montré à son avantage. Le Ricain débarque, prêt à conquérir bravement sa place.

- Bastian le Communiant :
Visage d’enfant bien élevé, Bastian cache une volonté de fer derrière son sourire. Il veut tout bouffer, comme ses confrères.

- Wiwi le précoce :
Né au pays d’Enid Blyton, le Benjamin se montre déjà l’égal de ses aînés. Bientôt, Wiwi formera le Club des 5 avec Coco, Kiki, Pepe et Dodo.

- JC le bronzé :
Bronzage toujours impeccable, lunettes noires de play-boy, JC a souffert dans le passé de l’arrivée de Dodo dans sa maison en forme de losange. Surmontera-t-il ses blessures ?

- Kova la Brosse :
De belles dispositions, une coiffure de premier communiant des années 60, Kova apprend et se montre dès qu’il en a l’occasion. Un jour, il surgira de sa boite comme un bon petit diable propulsé par le ressort de la volonté.

- Babar la mémoire :
Une mémoire d’éléphant. Court en F1 depuis Mathusalem ou presque. Il conserve de beaux restes, même si tout le monde rigole quand il annonce qu’un jour, il sera champion du monde.

- Koukou la surprise :
Personne ne l’attendait à pareille fête. Koukou deviendra-t-il l’Ancou des espoirs de quelques aînés ?

- Ralfy le Frérot :
Ce garçon, l’autre Mister S, constitue un mystère. Souvent décrié, il a aussi signé de superbes performances. Récemment sur la piste, il a montré à Dodo qu’il ne se laissait pas faire. L’autre n’a pas prolongé le combat, préférant contourner l’obstacle dans les stands. Les dents « de le » père Ralfy rayent encore le bitume.

- Dodo le Veinard :
Masque carnassier, mâchoires prêtes à mordre, regard inquiétant, comportement grincheux et arrogant, Dodo compte sur un allié de poids, la chance. Jusqu’à présent, ça lui a réussi, il faut bien l’avouer. Il ne se sépare jamais de son trèfle à quatre feuilles depuis l’année où le sort lui a apporté une couronne de lauriers sur un plateau en s’acharnant sur Kiki. D’innombrables grigris remplissent les poches de la combinaison du Veinard. Son volant est en forme de fer à cheval. Certains prétendent l’avoir vu en pleine séance d’incantations. Mais l’adversaire sur lequel il fait une fixation désormais, au point de le faire douter de sa bonne étoile, c’est Wiwi. D’autant que les premières manches de leurs matchs de catch ont le plus souvent tourné à l’avantage du benjamin qui, en outre, sait séduire le public.

Les avez-vous reconnus ?
_

Vous aimez les émotions que procure la course automobile et vous souhaitez les retrouver dans des fictions ?

C’est possible, découvrez les nouvelles et romans rédigés par Thierry Le Bras qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel, lequel avoue d’ailleurs respecter certaines superstitions :
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- les romans, pour l’instant « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

12:20 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.