Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2007

THIERRY LE BRAS, un ancien pilote devenu journaliste, écrivain et consultant en communication

medium_THIERRY_PILOTE.3.jpg La passion de la course ne s'éteint jamais

NOM : LE BRAS PRÉNOM : Thierry
VOITURES : Opel Ascona groupe 1 ; Golf GTI groupe 1 ; Visa groupe B
PALMARÈS : 11 victoires de classe en courses de côtes ; 4ème aux 24 Heures de Paris 1988 (avec Ségolen)
Contact : thierrylebras@wanadoo.fr

Les fidèles de ce blog connaissent Thierry Le Bras comme le créateur de David Sarel, le héros récurrent d’une série de romans qui se déroulent dans l’univers de la course automobile. Mais si Thierry a placé son personnage favori dans ce milieu, c’est parce qu’il lui a transmis ses propres passions.
_
« Enfant, je rêvais de devenir pilote, se souvient Thierry. Le jour où j’ai remporté ma première victoire de catégorie en course de côte me procura une des plus belles joies de ma vie. »

C’est en 1976 que Thierry fait ses premières armes au volant d’une Opel Ascona SR. La voiture manquait cruellement de puissance face aux Alfa 2000 GTV qui dominaient la classe à cette époque. Qu’importe, Thierry cherche la limite, effectue quelques figures spectaculaires et emmagasine de l’expérience.
La saison suivante, il s’aligne au volant d’une Golf GTI. Il sympathise avec Marcel Grué et Christian Rio, reconnaît les tracés avec eux. Il applique à la compétition les méthodes apprises durant ses études universitaires : étude du tracé, analyse de ces données, choix très précis des trajectoires. Le travail porte ses fruits. Thierry remporte ses premières victoires et devient l’homme à battre dans sa catégorie.
Une grosse sortie de route abrège la saison suivante. Puis Thierry effectue quelques rallyes. Le manque de temps et de budget l’incitera à revenir à sa discipline préférée, la côte. Il y retrouve le chemin des podiums et des victoires de classe.

« J’adorais les pistes rapides, les tracés où tu prends de gros appuis, où tu trouves des enchaînements rapides qui font monter l’adrénaline, raconte-t-il. Par contre, je n’aimais pas trop les épingles. Je m’amusais aussi sur le mouillé, là où la finesse de pilotage fait la différence. »

Ses obligations professionnelles le conduisent à ranger son casque. Provisoirement, pense-t-il. En fait, les années passent bien trop vite sans programme de course à l’exception d’une pige aux 24 Heures de Paris avec Segolen.

« Ceci dit, la course m’a beaucoup apporté, constate thierry. J’y ai développé le goût de l’effort et de la compétition indispensable dans la vie professionnelle. Une bonne préparation psychologique pour relever les défis du monde passionnant de la presse, de l’édition et de la communication ! »

La passion reste toujours aussi forte. Devenu journaliste, écrivain et consultant en communication, Thierry a rédigé la biographie officielle du pilote de F 1 Olivier Panis ainsi que des romans qui se déroulent dans le monde de la course automobile. D’autres ouvrages dans cet univers sortiront d’ici quelques mois. Notamment un roman dont l’action se déroule en 1966 et de nouvelles aventures de David Sarel, son héros récurrent. Thierry s’attachera tout particulièrement à offrir la meilleure diffusion possible à ces ouvrages.

La fièvre de la compétition recommence à monter. Thierry se verrait bien au départ de quelques épreuves d’endurance VHC…

Vous souhaitez lire les romans de Thierry Le Bras. ?

C’est possible. Vous découvrirez les épisodes stupéfiants, parfois terrifiants, toujours passionnants de la vie de ses personnages. Une vie qui ne ressemble décidément pas à « un long fleuve tranquille ». N’hésitez pas non plus à vous plonger dans ses nouvelles qui mettent en scène l’avocat –pilote David Sarel. Pour tout savoir sur ces scénarios ::
- des nouvelles (fictions courtes) sont en ligne dans les archives de ce blog ;
- trois romans de Thierry sont actuellement disponibles : « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans ». Il ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

14:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.