Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2006

BIENTÔT SUR LE BLOG

Tout d’abord, un rappel de l’esprit du blog. Ce blog est consacré à David Sarel, un personnage de fiction, le héros des romans policiers écrits par Thierry Le Bras et publiés aux Éditions Astoure (cf : http://astoure.site.voila.fr ). David Sarel est avocat. Durant la semaine, il plaide la cause de ses clients devant les tribunaux. Le week-end, il enfile son casque et sa combinaison de pilote et défend avec acharnement la cause des automobiles Vivia sur les circuits. Vous trouverez de nombreuses informations sur David et ses proches (souvent appelés le Clan Vivia) dans les archives du blog ainsi que des textes inédits racontant quelques unes de ses aventures et des anecdotes qu’il a vécues.

Deux Aventures de David Sarel publiées par les Éditions Astoure sont actuellement disponibles : Circuit mortel à Lohéac et Faits d’enfer à Carnac. La troisième est en cours de rédaction. Elle sortira au mois d’octobre prochain. Elle a été évoquée à plusieurs reprises sur ce blog au cours des dernières semaines. Dans cette histoire, le Lorientais David Sarel et le Clan Vivia vivront d’inquiétantes épreuves dans le Morbihan et au Mans.

Le titre du blog a surpris certains lecteurs des Aventures de David Sarel. Pourquoi Circuit mortel ? Des amateurs de course automobile ont d’ailleurs fait part de leur désapprobation. Qu’ils se rassurent. Thierry Le Bras, l’auteur des Aventures de David Sarel est un ancien pilote amateur toujours passionné de course automobile. Le titre du blog ne met pas le sport automobile en cause, loin s’en faut. Il s’agit simplement des premiers mots du titre d’une des aventures de David. Le risque mortel dans ce roman n’a rien à voir avec le circuit qui accueille l’épreuve. Ce sont d’authentiques criminels qui mettent la vie de nos héros en danger. Pas la vitesse ni la course.

Les automobiles Vivia jouent un rôle important dans les romans mettant en scène David et ses proches. L’origine du Clan Vivia est racontée dabs les archives du blog.

Et comme une voiture n’est pas un objet comme les autres, qu’elle vit, qu’elle possède une âme, qu’elle construit une histoire avec ses propriétaires, une des premières Vivia sorties de l’usine morbihannaise de la marque va vous raconter sa vie. Mémoires de Vivia, une histoire en 9 chapitres à découvrir sur ce blog à partir du jeudi 22 juin 2006.

00:44 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.