Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2007

DAVID SAREL GENTLEMAN DRIVER

medium_PAGANI_DAVID_H.jpg
medium_ALFAGTZDAVID.jpg
medium_JAGUAR_E_POULAIN.jpg
medium_Copie_de_VIVIA_2000_S_DAVID.jpg
medium_ALFAGTZDAVID2.jpg

Du VHC au rallye, au championnat LMS et aux 24 Heures du Mans, l’avocat pilote David Sarel vit pleinement sa passion du pilotage.

Qu’est-ce qu’un gentleman driver ? D’abord un pilote. Peu importe que ses revenus ne proviennent pas de la course et qu’il exerce un autre métier. Dès qu’il s’installe dans un baquet et sangle son harnais, le gentleman driver donne le maximum afin de piloter sa machine à la limite.

Car gentleman driver ne signifie nullement pilote de seconde zone. Certains se montrent d’ailleurs redoutables derrière un volant. Et lorsqu’on applique strictement le critère de cette qualification, c’est à dire l’exercice d’un autre métier parallèlement à la course, des noms auxquels s’attachent de très beaux palmarès apparaissent. Par exemple Bob Wollek (simultanément concessionnaire automobile et un des meilleurs pilotes d’endurance du monde), Fabien Giroix, Jean-Pierre Malcher, Jean-Louis Bousquet, Lucien Guitteny, David Hallyday, Hervé Poulain et bien d’autres encore.

Certains offrent en outre au sport automobile de superbes cadeaux imaginés grâce à leurs compétences professionnelles spécifiques. Hervé Poulain, commissaire priseur et homme de goût, fit ainsi rouler de véritables œuvres d’art sur la piste du Mans, notamment les BMW décorées par Calder et Stella à la fin des sixties. Il récidiva au Mans Classic 2004. A son initiative, la Jaguar Type E dont il partageait le volant avec Jean-François Bentz fut habillée par la créatrice de mode Chantal Thomass. Une couleur rose, un dessin de lèvres pulpeuses et des sourcils qu’aurait enviés Betty Poop conféraient à l’ensemble une touche sensuelle de nature à toucher le cœur des donateurs appelés par l’équipage à aider l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque Enfants du Monde qui permet aux enfants défavorisés atteints de malformation cardiaque d’être opérés ailleurs quand l’intervention s’avère impossible dans leur pays d’origine. Les gentlemen drivers ont du cœur. Et pas seulement lorsqu’il s’agit de freiner tard ou de réaliser des dépassements osés.

David Sarel correspond parfaitement à la définition du gentleman driver. Durant la semaine, il s’occupe de ses clients. Le week-end , il troque sa robe d’avocat pour sa combinaison de pilote et plaide sa propre cause ainsi que celle du Team Vivia sur les circuits ou les routes de rallyes.

Certes, David est un personnage de fiction. Mais j’ai toujours pensé que comme l’affirma Serge Dallens, « les personnages de fiction vivent dans un monde parallèle où ils entraînent les lecteurs ». David Sarel fait déjà partie de mon univers, puisque c’est moi qui écris ses aventures. J’espère qu’il intégrera bientôt le vôtre, si ce n’est déjà fait.

La plupart des fictions où apparaît David Sarel se déroulent dans l’univers de la course automobile. Parmi ses principaux clients figurent des pilotes professionnels, des constructeurs automobiles et des écuries.

D’autres nouvelles (au sens littéraire de courtes fictions) et docu-fictions dont il est le héros sont en ligne dans les archives de ce blog.

N’hésitez pas non plus à lire les romans de Thierry Le Bras dont l’avocat –pilote David Sarel est le personnage principal : « Circuit mortel à Lohéac », « Faits d’enfer à Carnac » et « Chicanes et Dérapages de Lorient au Mans » ont été édités par les Éditions Astoure (diffusées par Breizh).

09:55 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.